Troisième > Français > Orthographe et vocabulaire > Stage - Modalisation, dénotation et connotation, implicite

STAGE - MODALISATION, DÉNOTATION ET CONNOTATION, IMPLICITE

Exercice d'application


Orthographe et vocabulaire

  • Exercice : La modalisation

    Lis attentivement ce passage du roman Thérèse Raquin d’Emile Zola et réponds aux questions qui suivent.

    « Au bout de la rue Guénégaud, lorsqu’on vient des quais, on trouve le passage du Pont-Neuf, une sorte de corridor étroit et sombre qui va de la rue Mazarine à la rue de Seine. Ce passage a trente pas de long et deux de large, au plus ; il est pavé de dalles jaunâtres, usées, descellées, suant toujours une humidité âcre ; le vitrage qui le couvre, coupé à angle droit, est noir de crasse.

    Par les beaux jours d’été, quand un lourd soleil brûle les rues, une clarté blanchâtre tombe des vitres sales et traîne misérablement dans le passage. Par les vilains jours d’hiver, par les matinées de brouillard, les vitres ne jettent que de la nuit sur les dalles gluantes, de la nuit salie et ignoble. »

     

    1) Dans ce passage, l’énonciateur est-il subjectif ou objectif ?

    2) Quel type de vocabulaire est utilisé par l’énonciateur ? Que peut-on en déduire concernant son jugement sur le lieu qu’il décrit ?

    3) Relève tous les modalisateurs utilisés par l’énonciateur pour faire la description de ce lieu.

     

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.